Le second trimestre de ma grossesse a été beaucoup plus léger et agréable que le premier. Les angoisses concernant la santé de notre bébé ont diminuées, les nausées également. Enfin, la deuxième échographie et la découverte du sexe n’ont été que bonheur et soulagement.

Le quatrième mois

Malgré l’arrêt total des nausées, il y a un symptôme qui ne m’a jamais quitté : la fatigue. On dit souvent que les femmes enceintes retrouvent leur forme au second trimestre, ce ne fut pas mon cas. Chaque matin, souvent après la douche, j’avais un coup de barre tellement fort qu’il s’apparentait un peu à un malaise. A force, je savais que cette sensation passait au bout de 20/30 minutes donc j’ai fini par accepter ce moment de la journée sans (trop) râler. Les envies étaient toujours présentes, avec notamment une attirance particulière pour la mayonnaise (industrielle évidemment, puisque les œufs crus ne sont pas recommandés !), l’avocat, les crevettes & les tomates.

Le quatrième mois a aussi été synonyme des premières « formes ». Mon ventre a enfin commencé à pointer le bout de son nez, même si cela était encore très discret… Malheureusement pas encore de quoi doubler tout le monde en caisse du supermarché !

C’est aussi ce mois-ci, à la 17ème semaine d’aménorrhée, que j’ai pour la toute première fois senti mon bébé bouger. Excitant et bizarre à la fois, j’avais le sourire béat au boulot les premières fois que c’est arrivé. Au départ, le sensations étaient furtives. On se demande si c’est bien bébé que l’on sent, puis plus les jours passent et plus les coups de pieds deviennent vigoureux !

Le cinquième mois

Le cinquième mois a été marqué par la seconde échographie. J’ai à la fois appréhendé et très attendu ce moment pour deux raisons. La première parce que quelques jours auparavant, je venais de tomber dans les escaliers (sur les fesses, heureusement) et la seconde car j’attendais avec beaucoup d’impatience de connaître le sexe de notre bébé. Nous allons alors appris que nous attendions une petite princesse ! Pour le plus grand  bonheur de la belle-mère qui n’a jusqu’ici eu que des petits fils.

Tout allait bien et nous avons appris que bébé avait déjà la tête en bas. Ce mois-ci, je sentais ma poupette bouger de plus en plus, de quoi me rassurer au quotidien.

C’est aussi à ce moment-là qu’ont commencé… les achats ! J’ai fait le plein de jolies tenues et commencé la liste de tout ce qu’il fallait se procurer avant la jour J. Et quelle liste ! Il y a de quoi se perdre parmi tous les produits et soins à acheter. Et puis pour chaque chose, les marques proposent tout un tas de produits marketing ou comment l’achat d’une poussette ressemble à l’achat d’une voiture. Heureusement pour ma part, j’ai eu la chance de récupérer beaucoup de matériel par ma famille.

Le sixième mois

Le sixième mois fut le mois des premières contractions ! Eh oui, déjà ! Quand certaines ne connaissent cette sensation qu’avant l’accouchement, d’autres en ont depuis plusieurs mois. Cela a été mon cas. La première fois, j’ai eu peur. La sensation est tellement bizarre et inconnue que je n’ai pas su quoi faire ni quoi penser. Était-ce normal ? Est-ce que ça passe ? Vont-elles avoir une incidence sur mon col ? Que dois-je faire ? Autant de questions qui m’ont angoissé, d’autant plus que l’une de mes collègues avaient dû arrêter de travailler à la même période et parce que ses contractions avaient ouvert son col. Bref, j’ai mis un peu de temps avant de savoir comment réagir. Je suis même aller aux urgences lorsque celles-ci étaient très nombreuses. Heureusement pour moi, elles n’ont jamais eu aucune incidence sur mon col. Au fur et à mesure, j’ai appris à vivre avec sereinement. La plupart du temps, je me détends, pense à autre chose et fait comme si de rien n’était. Elles passent naturellement. Elles apparaissent particulièrement le soir, après une journée fatigante.

C’est aussi ce mois-ci que j’ai profité de mes congés d’été. Et c’est à ce moment-là que mon ventre a beaucoup grossi au point que je n’avais désormais plus besoin de préciser que j’étais enceinte. On le voyait ENFIN ! Timing parfait car les transats étaient très prisés au bord de la piscine… Mais qui aurait osé laisser une femme enceinte s’allonger par terre ? Héhé ! Il fallait bien un avantage.

Bilan du 2ème trimestre

On dit souvent que le deuxième trimestre est le meilleur. Les nausées ont généralement disparus et on retrouve la forme. Pour ma part, je n’ai jamais vraiment retrouvé la forme et je suis presque plus en forme depuis le dernier trimestre (même si cela reste relatif, évidemment). Par contre, j’ai effectivement beaucoup plus profité de ma grossesse, avec davantage de sérénité. Les changements de mon corps ont rendu la « chose » concrète aussi bien à mes yeux, qu’aux yeux de tout le monde. La fin de ce trimestre a marqué le début d’un réel épanouissement dans ma grossesse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here